Rideau de verre, le 12 décembre 2012

Une mise en espace de « Rideau de verre » de Claire Fercak (éd. Verticales), par Ismaël Jude.

Une actrice, Céline Milliat-Baumgartner, une créatrice sonore, Delphine Chambolle, une plasticienne, Delphine Moniez.

Elles jouent ensemble, en direct et à vue. Elles bricolent quelque chose de simple sans effet spectaculaire ni illusionniste. Quelque chose qui aurait la simplicité, et la bouleversante profondeur, d’un « jeu d’enfant ». Ce jeu pourrait s’appeler : « Qu’est-ce qu’une petite fille? »

Rideau de verre, est une plongée dans l’enfance par bribes mémorielles, sauts dans le temps, éclats d’événements. La narratrice s’y exprime tout autant à la première personne, le « je » du souvenir, qu’à la troisième, ce « elle » plus distancié. Elle recompose une genèse personnelle dans un va-et-vient de temporalités bouleversées. Gamine fébrile et coupable (mais de quoi ?), elle porte le poids d’un mal trop lourd que l’on comprend au fil du texte. Petite fille, l’est-elle encore ou est-elle condamnée à l’être toujours aux yeux de ce père, figure insondable et fuyante ?

Représentation prévue le 12 décembre 2012 dans le cadre de la résidence de Claire Fercak à la BULAC.

Spectacle partenaire du Labo LAPS.

CONTACT
zavodtheatre[@]yahoo.fr

Imprimer le Flyer Rideau de verre (pdf)

Venir à la BULAC


Articles qui pourraient vous intéresser :


This entry was posted in Rideau de verre, Claire Fercak and tagged , , , by Flore Garcin-Marrou.

Pour citer cet article : Flore Garcin-Marrou, "Rideau de verre, le 12 décembre 2012", Labo LAPS 2012. URL : http://labo-laps.com/rideau-de-verre-le-12-decembre-2012/

A propos Flore Garcin-Marrou

Flore Garcin-Marrou est docteur en littérature française (Université Paris 4 – Sorbonne). Elle a enseigné les Études théâtrales à la Faculté libre des Sciences humaines de Lille et à l’Université Toulouse Le Mirail. Sa thèse s’intitule « Gilles Deleuze, Félix Guattari : entre théâtre et philosophie ». Elle est l’auteur d’articles sur le théâtre au carrefour des sciences humaines. Elle est également metteur en scène de sa compagnie « La Spirale ascensionnelle » et poursuit un travail d’expérimentation théâtrale au sein du Laboratoire des Arts et Philosophies de la Scène (LAPS).