Retour sur le colloque « Images et fonctions du théâtre dans la philosophie française contemporaine »

Nous voudrions tout d’abord remercier le CIEPFC sans qui ce colloque n’aurait pas été possible, particulièrement son directeur Frédéric Worms, qui nous a accordé sa confiance et son soutien. Ce fut une vraie chance de pouvoir développer un tel sujet sur quatre jours, en compagnie de plus de quarante intervenants, que nous remercions encore une fois, pour avoir accepté notre invitation, toujours avec beaucoup d’enthousiasme.

Les deux journées d’octobre traitaient, le premier jour, du théâtre et de la question du désir, puis le lendemain, du théâtre et de la philosophie politique. Félix Guattari, Jacques Lacan, Jacques Rancière, Louis Althusser, Guy Debord, Philippe Lacoue-Labarthe, Michel Foucault, Alain Badiou ont été abordés, mis en perspective, discutés… Tous les intervenants nous ont livré chacun une « idée de théâtre ». Pour chaque philosophe, nous avons pu saisir la spécificité de leurs pensées du théâtre, tout ce qui fonde leur originalité… Mais aussi, des problématiques ont commencé à se répondre : déjà, nous avons senti des filiations, des points d’ancrage… Deux tables-rondes très dynamiques nous ont permis ensuite de faire le chemin inverse : les débats autour des écritures dramatiques de Samuel Beckett et d’Alain Badiou nous ont fait réfléchir sur la manière dont l’écriture et la scène étaient travaillées par la pensée.

Les deux journées de novembre ont été consacrées aux « Scènes de la philosophie » et à la « dramatisation en philosophie ». Vendredi 23 fut une journée dense, autour de Derrida, Lévinas, Lyotard, Lacoue-Labarthe… La conférence de Jacques Rancière en fin de journée a fini de remplir complètement la Salle des Actes. Le lendemain, toute la matinée a été consacrée à Jean-Paul Sartre, et aux liens qu’entretiennent Alain Badiou avec le philosophe. L’après-midi fut deleuzien. Deux tables-rondes ont permis au propos général d’adopter un véritable « tournant scénique », puisqu’il fut question d’abord, de l’écriture dramatique de Valère Novarina, puis du théâtre de Joseph Danan et de ses liens avec la philosophie de Gilles Deleuze, des entretiens entre Heiner Müller et Alexander Kluge (dialogues platoniciens de la modernité ?), du lien de Michel Vinaver avec Albert Camus et Henri Maldiney… La journée s’est terminée par une performance de Damien Schultz, librement inspirée du sentiment partagé par nombre d’entre nous : l’angoisse de penser.

Alors que nous partions de l’idée que la pensée du théâtre est relativement cryptique (en général, elle est disséminée dans les écrits, elle ne se localise pas facilement sauf par celui qui s’attelle à la lecture et à l’étude de l’œuvre complète), nous avons eu la satisfaction de constater que ce colloque faisait un nouveau pas vers l’élucidation du rapport toujours dialectique du théâtre et de la philosophie.

Aujourd’hui, nombre de laboratoires anglais et américains travaillent sur les Performance Studies, et particulièrement sur le lien entre théâtre et philosophie. Ces dix dernières années, des livres sur le sujet sont devenus incontournables : je ne citerai que celui de Martin Puchner, The Drama of Ideas (2010)… La question du rapport entre théâtre et philosophie, tant du point du vue éthico-politique qu’esthétique, structure notamment la pensée de Stanley Cavell, de Martha Nussbaum, d’Alphonso Lingis, de Simon Critchley…

L’émergence de cette « Performance-philosophy » dans le champ de la pensée résonne encore trop peu dans le milieu universitaire français… C’est pour cette raison que nous croyons en ce sujet. D’autant plus que la diversité et la richesse des propositions que la philosophie française contemporaine a réussies à formuler à propos du théâtre est un héritage que les laboratoires de recherche outre-manches et outre-atlantiques nous envient.

Flore Garcin-Marrou (LAPS)

 


Articles qui pourraient vous intéresser :


This entry was posted in Théâtre et philosophie française contemporaine (2012) and tagged , , , , , by Flore Garcin-Marrou.

Pour citer cet article : Flore Garcin-Marrou, "Retour sur le colloque « Images et fonctions du théâtre dans la philosophie française contemporaine »", Labo LAPS 2012. URL : http://labo-laps.com/retour-sur-le-colloque-images-et-fonctions-du-theatre-dans-la-philosophie-francaise-contemporaine/

A propos Flore Garcin-Marrou

Flore Garcin-Marrou est docteur en littérature française (Université Paris 4 – Sorbonne). Elle a enseigné les Études théâtrales à la Faculté libre des Sciences humaines de Lille et à l’Université Toulouse Le Mirail. Sa thèse s’intitule « Gilles Deleuze, Félix Guattari : entre théâtre et philosophie ». Elle est l’auteur d’articles sur le théâtre au carrefour des sciences humaines. Elle est également metteur en scène de sa compagnie « La Spirale ascensionnelle » et poursuit un travail d’expérimentation théâtrale au sein du Laboratoire des Arts et Philosophies de la Scène (LAPS).